Seconde nuit.

Mon Mac se réveille vers 22h30 et irradie un peu de lumière blanche dans la pénombre de mon salon. Son nom s’affiche au milieu de l’écran et son visage apparait par la magie d’Internet et de Facebook. Une sonnerie m’annonce la rencontre virtuelle mais mon angoisse est elle réelle. J’ai tout imaginé. « Oublie moi pour de bon. » « Laisse moi tranquille. » « Si tu continue je porte plainte. » « Tu n’as jamais compté pour moi. » etc.

Je décroche. Un silence. C’est incroyable mais je sens son parfum. Quel cerveau de merde. Et puis la musique de sa voix est là qui perce la soirée comme une fusée de secours éclaire un océan noir. C’est en même temps très doux et très rassurant. Les mots sont comme des caresses pour moi et ceux qu’elle choisit sont justes et me font du bien.

D’accord on ne vivra pas ensemble. D’accord je dois vivre avec ça. D’accord d’accord d’accord. Notre conversation restera la nôtre et elle se répètera j’espère.

Elle « m’embrasse » me souhaite bonne nuit et enfin je dors.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s